Montagnes de l'Afghanistan

Alors que la guerre d’agression contre l’Afghanistan déclenchée en 2001 par les États-Unis et l’OTAN vient de prendre fin avec l’expulsion de leurs forces armées et l’effondrement de leur régime fantoche, le 5e Congrès du Parti communiste révolutionnaire du Canada tient à saluer le courage et la ténacité dont ont fait preuve les masses afghanes au cours des vingt dernières années d’occupation de leur pays par les armées impérialistes occidentales.

Depuis son déclenchement, notre Parti a dénoncé la guerre injuste menée par l’impérialisme américain et ses alliés contre le peuple afghan. En particulier, nous avons dénoncé l’implication bien connue de l’impérialisme canadien et des Forces armées canadiennes dans l’occupation et la dévastation de l’Afghanistan. À présent, nous lutterons sans relâche pour que les crimes odieux de la bourgeoisie canadienne et de ses militaires ne demeurent pas impunis à jamais.

Aujourd’hui, les médias et les politiciens bourgeois occidentaux ne cessent de s’émouvoir de la crise qui fait rage en Afghanistan depuis le retrait des forces armées américaines. Ils s’indignent de l’écroulement du régime compradore corrompu mis en place par l’impérialisme et financé à coup de milliards de dollars par les États-Unis depuis vingt ans. Mais contrairement à ce qu’ils laissent entendre, le chaos afghan ne vient pas de commencer : ce sont les impérialistes qui l’engendrent eux-mêmes depuis des décennies. Le chaos afghan, c’est celui que les États-Unis et l’OTAN ont semé pendant les vingt dernières années en déployant leurs soldats dans le pays et en bombardant sa population. Contrairement aux médias et aux politiciens bourgeois, nous nous réjouissons de la débandade des États-Unis et de ses alliés. Leur défaite révèle une fois de plus que l’impérialisme n’est rien d’autre qu’un tigre de papier et que le sort inéluctable de toutes les armées bourgeoises d’occupation, c’est d’être chassées des pays qu’elles cherchent vainement à soumettre!

Malheureusement, malgré la fin tant attendue de l’occupation étrangère, les masses afghanes ne sont pas libérées pour autant et ne sont pas au bout de leurs peines. Avec le retour des Talibans au pouvoir, le peuple afghan sera soumis à un nouveau régime réactionnaire servant la classe féodale-bourgeoise compradore du pays. La domination impérialiste du pays se poursuivra – qu’il s’agisse de la domination de l’impérialisme américain, russe ou chinois. Mais le caractère anti-populaire du nouveau régime théocratique des Talibans entraînera immanquablement les masses et les forces progressistes du pays dans la lutte. Le prolétariat du monde entier doit avoir pleinement confiance en la capacité des masses afghanes et de leur parti communiste de trouver la voie qui les mènera à la véritable libération.

Les armées impérialistes ne peuvent jamais triompher!
Longue vie au peuple afghan et à sa lutte émancipatrice!
Combattons pour la révolution prolétarienne mondiale!